3 questions à Camille Sfez, co-animatrice de la Tente rouge de Paris

Le roman La Tente rouge, d’Anita Diamant, publié aux éditions Charleston, a inspiré des femmes dans le monde entier lors de sa parution et des Tentes rouges ont vu le jour dans de nombreux pays. Camille Sfez a créé La Tente rouge de Paris en 2010, qu’elle coanime avec Anne. 

Camille Sfez, qui êtes-vous ? 
Une femme, une mère, psychologue et art-thérapeute de formation. Depuis mes 20 ans, je m’interroge sur la puissance du féminin. J’ai participé en 2005 à un cercle de femmes et j’ai rencontré une des créatrices du Red Tent Mouvement. J’ai décidé de créer en 2010 la Tente rouge de Paris. Dans le cadre de ce cercle, des femmes (entre 12 et 20) se réunissent chaque mois (à chaque lune) pour se reconnecter à leur féminité.

 

Que viennent chercher les participantes dans les Tentes rouges ? 
Du soutien, de la bienveillance, une certaine sororité et puis des réponses à leurs questions sur leur féminité. Que signifie être une femme aujourd’hui ? Au travail, dans nos différents rôles ? De nombreuses femmes ressentent aujourd’hui le besoin de se reconnecter à leur féminité et à la nature, à leur cycle et à leur « terre intérieure », de revenir à des formes de contraception naturelle, à accoucher sans péridurale… Elles ressentent également l’envie de célébrer les moments forts de leur féminité comme les premières règles, l’accouchement ou la ménopause. Elles vivent les Tentes rouges comme un oasis, un endroit préservé, un moment où elle sont vraiment elles-mêmes, sans masque.

 

Qu’avez-vous pensé du roman La Tente Rouge, d’Anita Diamant, qui a inspiré les Tentes rouges ?
Ce roman que j’ai lu en anglais, m’a beaucoup touché. C’est un livre qui résonne chez beaucoup de femmes qui portent en elles la mémoire de la tradition ancestrale. À l’époque, les femmes se réunissaient en cercle lors de leurs menstrues, ou des accouchements. Dans beaucoup de sociétés ancestrales, on reconnaissait aux femmes un pouvoir lors de leurs règles, moment au cours duquel les chefs des tribus se reposaient sur leur intuition pour prendre les bonnes décisions. Ce roman nous aide à nous reconnecter à notre féminité. On se rend compte qu’être une femme apporte des qualités différentes. On est l’égale des hommes, mais différentes !

 

Découvrez le site Internet de la Tente rouge de Paris : http://www.tenterougedeparis.fr/

Les prochaines dates animées par Camille : les dimanches (19h / 21h30) 6 mars, 8 mai, 4 septembre, 27 novembre 2016

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire