Au secours j’ai 40 ans (depuis 4 ans) : l’avis des Lectrices Charleston

Au secours, j'ai 40 ans_c1« Il s’agit d’une comédie drôle et sensible entre le roman et le journal intime qui peut séduire un large public. […] je dirais que c’est le genre de livre qu’on peut offrir à Noël, un anniversaire ou autre à sa tante, sa marraine, sa mère, la mère de sa copine, sa belle-mère etc. […] Une bonne lecture de plage à mon sens. » Marine S.

« Une petite gourmandise littéraire qui plaira aux femmes qui sont dans la fleur de l’âge mais aussi aux plus jeunes qui pourront ainsi se faire une idée de ce que sera leur vie quand elles auront atteint  « le nouveau 30 ans » ! » Marine N.

« Les éditions Charleston changent un peu de style pour nous proposer un livre un peu “chick-lit”. […] Je n’adhère que moyennement au style (chick-lit) et à ce genre de littérature, mais je pense qu’elle trouvera facilement son public. » Hélène

« J’ai retrouvé son style frais et plein d’humour, qui permet d’aborder des sujets sérieux sans trop de sérieux justement. […] Entre roman et journal intime, ce livre nous offre un concentré de vie, avec ses meilleurs moments, et ses moins bons. J’ai été séduite ! Seul regret : que ce soit trop court. » Coralie

« Nous sommes ici en présence d’un roman résolument féminin. » Clarisse

« Gaëlle Renard offre un livre frais, un livre ultra féminin qui sera plus apprécié par des femmes plus sensibles au sujet ou curieuses de découvrir cette “période transitoire'”. » Natacha

«Je pensais que ce roman me passerait un peu au-dessus de la tête. Sur le fond oui. Mais sur la forme j’ai été complètement happée ! J’ai lu ce petit livre (un peu plus de 200 pages) en quelques heures ! Le ton est drôle, les situations tout à fait réalistes. » Alice

« Je suis sûre que certaines anecdotes vous ferons échos et j’espère que vous passerez un bon moment comme ce fut mon cas. » Joanna

« Gaëlle Renard écrit bien, très bien même, elle enchaîne les blagues légères, les jeux de mots tout en délicatesse. C’est à la fois très drôle et un peu mélancolique, presque poétique. Des petits riens quotidiens, Gaëlle Renard tire des réflexions universelles, sur les années qui passent, sur l’envie de rester jeune et l’envie de vivre encore aussi intensément que quand on avait quinze ans, l’envie tardive de nouvelle maternité. Bref un bien joli livre, court mais intense, à l’écriture aussi drôle que belle. » Marie

 Un grand merci aux Lectrices Charleston ! Retrouvez leurs chroniques complètes sur leurs blogs respectifs !

Retrouvez dès maintenant le roman en format poche
avec sa nouvelle couverture :

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

, , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire