Campagne Je passe ma journée au lit : on a distribué des tracts dans la rue !

Aujourd’hui mercredi, nous en sommes déjà à la moitié de notre campagne : « Le 8 mars, je passe ma journée au lit » ! Bilan de mi-parcours : 600 tracts distribués, et des dizaines de badges, dans 3 quartiers de Paris : Montparnasse, Saint-Lazare et Saint-Michel ! On peut vous dire qu’on s’est bien amusées ! On vous raconte tout ici !

Une vraie complicité avec les passantes… et les passants !

Elise Gibert Joseph

Pour Elise comme pour moi, la distribution de tracts dans la rue était une première ! Pour commencer en douceur, nous avons choisi de débuter à l’heure du déjeuner devant la FNAC de la rue de Rennes, un quartier que nous connaissons bien, puisque nos bureaux se situent juste à côté. Nous avons commencé par donner un tract et un badge au libraire du rayon littérature de la FNAC, et nous avons enchaîné avec les passants ! Rue de Rennes, comme devant la Fnac Saint-Lazare et devant Gibert, dans le 5e arrondissement, nous avons été enchantées par les sourires des passantes.
Il faut dire que vous êtes pressées et chargées, Mesdames ! Sans vouloir faire de généralités, nous avons remarqué que les hommes marchaient souvent tranquillement, les mains dans les poches, alors que beaucoup de femmes se dépêchent, des courses dans une main, un sandwich dans l’autre, à l’heure du déjeuner ! Cela n’a pas empêché beaucoup de passantes de prendre notre tract (avec une troisième main ?). Et quel plaisir de voir leur visage se détendre et leur large sourire lorsqu’elles lisaient « Je passe ma journée au lit ». Leurs commentaires ? « Quelle bonne idée! », « Si seulement ! », « Je vous laisse l’expliquer à mon boss ! »

Quelques péripéties…

Quelques hommes, à qui nous ne tendions pas les tracts, ont voulu en savoir plus ! Certains d’entre eux ont proposé de passer leur journée au lit également ! D’autres nous ont demandé : « qui fera bouillir la marmite quand vous serez couchées ? » Un autre encore nous a expliqué le sens de la vie (vendredi, je passe ma journée au lit, comme Eva, l’héroïne de La femme qui décida de passer une année au lit, pour trouver le sens de la vie !). Devant la Fnac Montparnasse, une militante fémininiste nous a dit que nous ferions mieux de manisfester vendredi, plutôt que de rester au lit ! Et un policier en civil nous a fait une petite frayeur ! Finalement, il voulait seulement s’assurer que nous ne vendions pas nos tracts. Rassurez-vous, nous n’avons pas fini notre journée au poste !

Bilan de mi-parcours : déjà 600 tracts et des dizaines de badges distribués !

Et ce n’est qu’un début ! À l’heure du déjeuner aujourd’hui, retrouvez-nous à Vincennes, devant la librairie Millepages, et en fin d’après-midi, à 17h, devant la Fnac des Ternes ! Une équipe de BFM TV devrait même faire un reportage sur notre campagne. Si vous voulez distribuer des tracts avec nous, rendez-vous à 17h, place des Ternes !

Karine devant la Fnac St LazareElise GIbertKarine Fnac St Lazare

 

 

 

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire