Le charleston, LA danse de la rentrée !

images22

Aujourd’hui, c’est la rentrée des classes. On en profite pour vous offrir un cours de charleston. On commence comme il se doit par un petit rappel théorique. Le charleston n’est pas tout jeune, puisque les premières traces de cette danse remontent à la fin du 19ème siècle. C’est surtout au début des années 1920 qu’il se développe aux États-Unis, principalement  dans la communauté noire-américaine, avant d’arriver en France vers 1925. À l’époque, Joséphine Baker convertit les français à cette danse dynamique. Le charleston est d’ailleurs considéré comme l’un des vecteurs de l’émancipation des femmes, avec les flappers qui dansent le charleston en battant des bras comme des oiseaux, fument et osent montrer leurs genoux…

2013-01-15-19.58.08-300x2002013-01-15-20.26.39-300x200484277_550398991671761_773317840_n-200x142

 

 

 

 

Les pas de base

Les pas sont souvent inspirés de ceux que faisaient les esclaves noirs, venant notamment de la Côte d’Ivoire et du Ghana. Le charleston peut se danser en solo, à deux ou en groupe et les pas de base sont simples : il faut transférer le poids du corps d’une jambe vers l’autre, les pieds tournés vers l’intérieur et les genoux serrés, légèrement fléchis. À cela s’ajoutent de nombreuses variations, souvent comiques, toujours assez physiques.

L’an dernier, nous avons organisé une dizaine de cours de charleston à Paris. Si les cours ne sont pas prévus pour cette rentrée, voici quelques vidéos de nos chorégraphies, afin que vous puissiez vous entraîner à danser le charleston.

Partagez cet articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire