Conseils d’écrivains : Janine Boissard

Logo_prixCabourg

Les manuscrits pour le Prix du Livre Romantique nous arrivent peu à peu, et le prochain sera peut-être le vôtre ! Nous vous proposons tout l’été des conseils d’écrivains pour vous aider. Aujourd’hui, c’est la romancière à succès Janine Boissard qui se prête au jeu et vous livre ses secrets d’écriture. L’auteur des best-sellers L’Esprit de famille et Une femme en blanc saura mieux que quiconque vous conseiller !

BOISSARD Janine

Photo : John FOLEY/Opale

Quels sont les 3 conseils que vous donneriez à un écrivain en herbe ?

1) Ne racontez pas votre vie, tout de suite. Attendez d’être connu et apprécié par vos lecteurs qui seront friands de savoir ce qui a mené à l’écriture et comment le succès vous est venu. Evitez de tourner autour de votre nombril, si beau et passionnant soit-il. Racontez une véritable histoire avec un début, un milieu et une fin ; à suspens si possible.
2) Entrez dans l’action dès les premières lignes du premier chapitre afin de prendre le lecteur au collet, quitte à lui expliquer par la suite, par petites touches, la situation et les personnages.
3) Ecrivez des chapitres courts, aérés par des dialogues. La plupart des gens lisent le soir, ils sont fatigués, il est courant qu’ils regardent la longueur du chapitre avant de l’aborder. Terminez sur un point d’interrogation : « que va-t-il se passer maintenant »… Et c’est reparti…

 Pour vous, qu’est-ce qu’un personnage réussi ?

Un personnage est réussi lorsqu’il est crédible, qu’il n’agit pas en contradiction avec lui-même. Avant de commencer à écrire, tracez-vous un portrait détaillé des principaux protagonistes de votre histoire, en remontant jusqu’à leurs racines. Qui était leur père, leur mère ? Tendres et compréhensifs ? Bornés, faibles, violents ? Ainsi s’est forgée leur personnalité, leur caractère, qui expliqueront leurs réactions. Et sous quels climats sont-ils nés ? Une plante du Midi ne croît pas comme celle du Nord. Un personnage réussi est conséquent avec ses sentiments, il vit en adéquation avec lui-même.
Un personnage raté est celui dont on se demande en cours de route : « Mais pourquoi diable il fait ça, celui-là ? Ca ne lui va pas ».

 Où trouvez-vous votre inspiration/vos idées de roman ?

L’écrivain, même s’il n’en est pas toujours conscient, s’inspire d’abord de ce qu’il a vécu, subi, éprouvé. Et aussi de ses échecs, ses réussites, ses rêves, ses aspirations. C’et la toile de fond de son œuvre. Mais c’est également un voyeur qui se nourrit de tout ce qui passe et se passe autour de lui, saisit au vol une situation, un visage, une conversation, les inscrit tout naturellement dans sa mémoire, les garde au chaud, s’en servira plus tard. Certains s’inspirent de ce qu’ils lisent ou voient dans les journaux, ils y puisent des idées d’histoires, des sujets de roman, instantanés, pris sur le vif aujourd’hui.
Lorsque me vient une idée, vite, je la consigne dans un dossier que j’approvisionne tout en poursuivant le roman en cours. Cela me rassure. Pour moi, l’horreur absolue serait, ayant achevé une histoire, de me demander « Et maintenant, qu’et ce que je vais bien pouvoir raconter ? »

 

Un grand merci à Janine Boissard pour ces précieux conseils. Découvrez son dernier roman, Chuuuut : 

Couv Janine Boissard 2013

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire