Dans les coulisses des éditions Charleston : le métier de traductrice

Lorsque nous avons lancé les éditions Charleston, nous avons vite réalisé que le traducteur avait une importance capitale pour nos livres. En effet, cette année en tout cas, nous ne publions que de la littérature étrangère. Le choix du traducteur, la qualité de son travail, sa ponctualité… la réussite d’un livre et de son lancement dépend de lui ! Pour mieux comprendre le travail du traducteur, faites la connaissance de Julia Taylor, la traductrice de Coup de foudre à Austenland !

Le choix du traducteur

Saga historique, comédie satirique ou comédie romantique… le choix du traducteur ne se fait pas à la légère. Pour Coup de foudre à Austenland, une comédie romantique qui se passe dans l’univers de Jane Austen, il nous fallait travailler avec un ou une traductrice à l’aise dans ce registre, et connaissant Jane Austen sur le bout des doigts. En effet, si on peut lire et adorer Coup de foudre à Austenland même si on n’a jamais lu Orgueil et Préjugés, il faut savoir que le livre est truffé de références et de clins d’oeil aux romans de Jane Austen. Saviez-vous par exemple que la première phrase du roman est calquée sur… la première phrase d’Orgueil et Préjugés ? J’ai donc demandé conseil à LA spécialiste de Jane Austen, Claire, du blog Jane Austen Lost in France. Claire a tout de suite pensé à Julia !

Julia Taylor, une traductrice so austenienne !

Diplômée de l’ESIT après une maîtrise d’anglais à la Sorbonne, Anglaise par son père, Julia Taylor avait déjà traduit une douzaine de romans, en dépit de son jeune âge ! Et surtout, Julia Taylor est fan de Jane Austen depuis toujours. Elle est aussi très active sur le forum spécialisée en culture anglaise Whoopsy Daisy. J’ai rencontré Julia au bureau, et j’ai tout de suite eu un coup de foudre (!) pour elle. Son enthousiasme, son sourire et sa gentillesse sont communicatifs ! Julia a lu Austenland en anglais et elle a adoré. Elle a fait un essai de traduction très concluant ! Je lui ai alors confié la traduction de notre petit bijou de comédie romantique !

La traduction, un travail difficile de recherche et d’écriture

Trois mois plus tard, la traduction était terminée ! Julia a passé des heures et des heures à écrire, faire des recherches pour traduire au mieux les passages sur la vie quotidienne au temps de Jane Austen, les costumes d’époque, les régles de bienséance de la Régence. Elle a mis beaucoup d’elle même dans la traduction et on y retrouve le dynamisme, l’humour et l’enthousiasme du roman d’origine, qui lui ressemble tant !

Vous aussi, découvrez le métier de traductrice, expliqué par Julia herself, dans cette vidéo :

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire