La Dame de Kyoto, l’avis des Lectrices Charleston

Depuis le 17 mars, La Dame de Kyoto d’Éric Le Nabour est disponible en librairie. L’ouvrage nous emmène à l’ère Meiji aux côtés de Myako, une héroïne au caractère fort et indépendant. Les Lectrices Charleston ont eu la chance de le lire en avant-première, voici leur avis !

« Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce roman, c’est le portrait paradoxal qu’Eric Le Nabour fait du Japon de cette époque. Il nous décrit une société à la fois irrésistiblement attirée par le mode de vie à l’occidentale et en même temps intransigeante quant au respect des traditions et de la culture ancestrale japonaises. Avec talent et précision (après tout il a de l’expérience en la matière !), l’auteur nous fait ainsi voyager entre Tokyo, la ville en pleine mutation et Kyoto, qui a su encore préserver son histoire.
La Dame de Kyoto est un roman historique touchant sur l’émancipation subtile d’une femme dans une société japonaise qui voudrait la condamner à demeurer éternellement dans l’ombre. Une jolie découverte. » Cassandra du blog Prettyrosemary

« Ce roman m’a permis de découvrir plusieurs choses. D’une part, le style de l’auteur, qui est très fluide et permet une lecture rapide du roman. On est plongé dans l’intrigue assez rapidement, on rencontre tous les personnages, et l’immersion est totale. J’ai également découvert une nouvelle époque de la culture nippone sur laquelle je ne m’étais jamais penchée : le début du XXe siècle. » Stéphanie du blog Sorbet-Kiwi

« Un roman très intéressant et très bien documenté. L’auteur nous plonge dans le Japon du début du XXe siècle, qui commence seulement à s’ouvrir à l’Occident, et qui a soif d’asseoir sa puissance face à la Chine et à la Russie. Le pays est encore régi par des lois basées sur l’honneur, et une soumission totale à l’Empereur.
C’est un excellent roman d’ambiance, qui nous apprend énormément d’informations sur le pays, ses habitants, les changements qui l’animent. Autour des deux personnages principaux gravitent de nombreuses personnes qui reflètent les différentes mentalités de l’époque.
Un joli voyage qui manque un peu de piment, et qui offre pourtant un sacré dépaysement ! » Julie du blog Les petites lectures de Scarlett

Partagez cet articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone

, , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire