Florence Tholozan : 2e finaliste du Prix du Livre Romantique

Florence Tholozan est la 2e finaliste du Prix du Livre Romantique avec son manuscrit La chinoise du tableau. Découvrez en plus sur cette auteure dans un petit portrait chinois !

Vous faites partie des 5 finalistes, votre réaction en quelques mots ?

C’est une très grande émotion de découvrir que La chinoise du tableau figure parmi les cinq finalistes, que mon histoire ait retenu l’attention des membres des Editions Leduc.s. Je ressens une immense joie à la simple idée que ces derniers aient rencontré mes personnages et leur univers. Avoir été retenue est, pour moi, une reconnaissance du fruit de mon travail et j’en suis très heureuse.

Quelques mots sur votre histoire ?

La chinoise du tableau est mon premier roman. Diplômée en psychologie clinique, j’enseigne près de Montpellier, entourée de mon mari et de mes trois enfants. J’ai toujours aimé la littérature. Ecrire est une passion qui m’habite depuis l’enfance.

Pourquoi avoir décidé de participer au Prix du Livre Romantique ?

J’ai participé au Prix du Livre Romantique parce qu’avant tout, mon roman parle d’amour. Il s’agit d’une histoire d’âme. Amour et âme commencent d’ailleurs par la même lettre : un grand A, au sens romantique du terme.

Si vous étiez un écrivain ?

Si j’étais un écrivain, j’emporterais mes personnages dans des aventures au-delà des frontières des terres et des mers, mais aussi de celles de la réalité.

Votre roman préféré de tous les temps ?

Mon roman préféré est, sans aucune hésitation, le chef-d’œuvre intemporel, Belle du seigneur d’Albert Cohen.

Si vous étiez un animal ?

Si j’étais un animal, je serais un chat. Etendu de tout mon long sur un confortable sofa, je ronronnerais à longueur de journée sous les doux rayons du soleil, m’évadant dans d’insondables rêves. Un écrivain prendrait la plume, à côté de moi. Entre deux chapitres, il me gratifierait de quelques caresses.
Je vous remercie de l’attention que vous avez porté à La chinoise du tableau.

Merci à Florence Tholozan pour ses belles réponses !

, , ,

Une réponse à Florence Tholozan : 2e finaliste du Prix du Livre Romantique

  1. Jeanne-Marie Avit 4 novembre 2018 à 10 h 25 min #

    Merci à Françoise pour ces quelques mots qui dévoilent une partie de son personnage. Dommage qu’on ne connaisse pas la discipline enseignée à Montpellier.
    Vraiment, le chat est l’animal de l’écrivain. Quant à ses futurs personnages dans ses futurs romans, je souhaite qu’ils restent tout de même ancrés dans la réalité.

Laisser un commentaire