Les Lectrices Charleston 2014 : Hélène


Hélène DmytriakHélène
33 ans – Travaille dans le tourisme et la culture

La statue et les pancakesLa Statue et les Pancakes

Le principal trait de mon caractère :
Nostalgique . Comme on peut le voir sur mon blog, en général je ne parle que du passé, et en plus je suis rédactrice pour Folie Vintage qui parle aussi du passé. L’idée certainement que c’était mieux avant alors que ça ne l’est pas forcément. Dans le film de Woody Allen,  Midnight in Paris, l’acteur principal est atteint du syndrome de l’âge d’or : on est persuadé que ce que l’on vit au présent n’est jamais bien. Je crois que je suis atteinte de ce syndrome fictif !

Mes héroïnes favorites dans la fiction :
Phryne Fisher et Miss Marple ! Détectives toutes les deux à des époques différentes et complètement différentes dans leur style. Ainsi que Lady Violet Crawley et son superbe humour anglais pince sans rire.

Mes héroïnes dans l’Histoire :
Celles qui se battent pour une cause dans laquelle elles croient fortement et qui ont dû payer le prix de cette abnégation.

Mes trois romans préférés :
Les filles de HallowsFarm d’Angela Huth, Le Cercle des amies de Maeve Binchy et Tant que dure le jour de Susan Travers. 3 romans de femmes se passant soit dans les années 40 soit dans les années 50.

Mon film préféré :
Le cercle des poètes disparus. Ce film a bouleversé ma vie et ma façon de voir les choses.

Ma fleur préférée :
La renoncule, je la trouve délicate et discrète.

Mon oiseau préféré :
La tourterelle. Certainement parce que ma grand-mère en a eu et que je les ai connues pendant toute mon enfance.

Mon rêve de bonheur :  
Ouvrir un salon de thé-librairie-brocante dans un petit village de Normandie, des États-Unis ou d’Angleterre. Ou visiter toujours plus de villes, de pays pour continuer à me cultiver. Un jour sans apprendre est un jour de perdu !

Ma devise :
Advienne que pourra !

Le livre qui m’a le plus marquée cette année :
Une femme à Berlin. Journal écrit sur une courte période en 1945 par une inconnue.
J’ai essayé de le lire j’ai abandonné plusieurs fois et j’y suis revenue pour finalement le lire en quelques jours. L’atmosphère de la fin de la guerre dans un Berlin dévasté et envahi par l’armée russe est insupportable. La jeune femme raconte les viols commis par les Russes avec tellement de distance comme si elle n’était que spectatrice de sa propre vie ! Comment reprendre son existence après cette guerre qui a coûté la vie à tellement de gens ? Comprendre que tous les Allemands n’étaient pas des nationaux-socialistes, savoir faire la différence à notre époque alors qu’à cette époque là il n’y avait aucun recul, et voir comment l’humain peut se comporter avec ses semblables : voilà les interrogations qu’a soulevé la lecture de ce livre, comme une remise en question.

Pourquoi je suis une lectrice Charleston 
Parce que je me retrouve totalement dans les livres édités : je suis une fille rêveuse et romantique (comme beaucoup de filles de toute façon c’est vrai) ! Et rétro dans l’âme aussi : le nom des éditions me parle tout à fait !

 

Merci Hélène pour ces révélations !

Vous pouvez aussi la retrouver sur Folie Vintage :

Folie Vintage

Toutes les Lectrices Charleston 2014