L’interview d’Anne Fortier par les Lectrices Charleston

Les Lectrices Charleston ont pu poser leurs questions à Anne Fortier, l’auteure de Juliette. Découvrez ses réponses !

Pourquoi avez-vous choisi l’histoire de Roméo et Juliette ? Êtes-vous une fan inconditionnelle de cette histoire tragique ?

C’est ma mère qui m’a proposé d’écrire la « vraie » histoire de Roméo et Juliette. Elle a été professeure d’anglais pendant des années et a découvert que Shakespeare s’était inspiré de l’histoire d’un homme anglais qui s’était lui-même inspiré de celle d’un homme français qui l’avait emprunté à celle d’un Italien. Ainsi il ne semblait pas si horrible que moi, une Danoise-Canadienne, je m’en empare aussi. Mais je n’ai jamais été une grande fan de Roméo et Juliette. J’ai toujours trouvé très irritant que Juliette tombe amoureuse de Roméo grâce à ses belles paroles… et finisse par mourir. Je suppose que je suis une femme trop moderne. C’est pour cette raison d’ailleurs que j’ai décidé d’écrire une histoire qui se déroule à différentes époques, où l’un des personnages principaux est une héroïne des temps modernes qui exprime mes propres sentiments au sujet de la fameuse tragédie.

Est-ce que vous avez déjà visité Sienne en Italie ? Il y a beaucoup de détails et nous supposons que vous connaissez très bien cette ville.

Sienne est comme une deuxième maison pour moi. Encore une fois, c’est ma mère qui m’a parlé en premier de cette ville à couper le souffle plusieurs années auparavant car elle savait que ce serait le coup de foudre. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé. Grâce à ma mère, ses nombreux amis italiens et sa maîtrise de l’italien, nous avons pu découvrir les fabuleux secrets de Sienne. Maestro Lippi – l’excentrique artiste qui est la « reincarnation » de Ambrogio Lorenzetti – est en fait une véritable personne et un ami de ma mère. Quelques habitants de Sienne prennent également vie dans leur livre, et un de mes bons amis, Contrada del Aquila – le voisin de Roméo – m’a dit que j’avais réellement réussi à capturer l’état d’esprit complexe des habitants de Sienne dans mon livre.

Avez-vous déjà assisté à un Palio ?

Évidemment ! C’est un événement fabuleux à vivre et je le recommande grandement. Soyez juste sûrs de bien réserver le voyage à l’avance. Ce qui est particulièrement formidable à propos du Palio n’est pas la course en elle-même mais l’excitation qui règne dans la ville. Le Palio  est l’aboutissement d’une semaine de construction, d’agitation. De façon intéressante, le chapitre où Roméo participe au Palio est en fait le tout dernier chapitre que j’ai écrit. Je n’ai simplement pas pu l’écrire tant que je n’étais pas habitée du bon état d’esprit. Et un jour, c’était là. Et j’ai enfin pu terminer d’écrire le livre.

Merci à Anne Fortier pour ses réponses !

Partagez cet articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire