L’interview de Cali Keys, par les Lectrices Diva

Cali Keys est la lauréate du premier Prix de la meilleure romance. Avec son roman L’amour à pleines dents ! elle a déjà conquis les Lectrices Diva. Vous voulez en savoir plus sur cette auteur attachante ? Voici les réponses à son interview !

Qu’avez-vous ressenti en apprenant que votre roman avait obtenu le prix de la meilleure romance Diva 2017 ?

Franchement ? J’ai dû relire le mail quinze fois pour être certaine d’avoir compris tous les mots (j’étais dans ma salle de bain, sur mon smartphone) et je ne croyais pas du tout ce que j’avais sous les yeux. Je me suis même demandé à quel moment j’allais recevoir un autre mail qui m’annonçait que l’équipe s’était trompée de manuscrit et que mon roman n’avait pas gagné. Le mail n’est jamais venu… et en échangeant avec l’équipe, j’ai commencé à réaliser que ce n’était pas un rêve élaboré par mon cerveau (un peu malade). Là, j’ai été émue aux larmes et j’ai senti un immense sentiment de joie s’étendre dans mon cœur.

La musique est un aspect essentiel de votre roman. Etes-vous vous même musicienne ? D’où tenez-vous votre inspiration ?

Je suis une très grande musicienne particulièrement reconnue en Chine (j’ai fait de la flûte à bec à haut niveau quand j’étais petite). Hum. Plus sérieusement, j’ai une très bonne copine, MV, qui compose de magnifiques morceaux et qui joue et chante dans un groupe de musique qui s’appelle Faintness. C’est elle qui m’a donné l’envie et l’inspiration pour écrire sur ce milieu particulier. Nous avons tellement échangé sur nos rêves et nos passions communes que j’ai pu me remplir de son expérience pour créer le personnage de Mélissa.

Vous semblez bien connaitre Montréal et Lausanne ; y avez-vous vécu, y vivez-vous ?

Lausanne, c’est ma ville, celle dans laquelle je vis et que j’aime d’amouuur depuis plus de 30 ans. Montréal, c’est ma ville de cœur. J’y suis allée en 2014 et je suis tombée amoureuse de cette ville et des Québécois qui sont juste des gens merveilleux, vrais, gentils et tellement humains (avec un accent irrésistible en plus).

Aimez-vous faire la cuisine et aimez-vous autant que vos personnages les pâtisseries ? Avez-vous une recette ou un dessert préféré à partager avec vos lecteurs ?

Faire la quoi ? Je dois avouer que cuisiner n’est pas ma plus grande passion (je ne suis pas très douée non plus hihi). Par contre, j’adore manger et déguster de bons petits plats. Et je suis une grande fan de pâtisseries. Gâteaux, cupcakes, cakes, tartes… je suis une vraie « bouche à bonbons » !
Alors, la seule recette que je maîtrise un tant soit peu me vient de mon papa. C’est un cake au citron et aux pommes et si je suis capable de le faire sans empoisonner les autres, cela signifie que c’est hyper facile à concocter. Pour le réaliser, voilà ce qu’il faut faire :

Étape 1)
3 jaunes d’œufs
2 œufs entiers
175 gramme de sucre
le zeste d’un citron râpé
Travailler le tout au fouet jusqu’à ce que le mélange blanchisse

Étape 2)
3 blancs d’œufs
1 pincée de sel
1 pointe de couteau de poudre à lever
Battre en neige puis ajouter 2 cuillère à soupe de sucre

Étape 3)
200 grammes de farine
Verser en alternance les blancs et la farine dans le mélange de l’étape 1
Ajouter 150 grammes de beurre fondu refroidi à l’appareil
Couper 3 pommes en lamelles et les poser dans le gâteau

Étape 4)
Cuire pendant 45 minutes à 180° sur la grille inférieure du four

Et déguster en évitant de l’avaler tout seul et d’un coup tellement c’est bon (après, on est malade). Miam, miam ! Voilà, maintenant… j’ai faim (et j’ai envie de me goinfrer de petits gâteaux) !

Beaucoup de vos personnages ne croient plus en l’amour, tout simplement car ils ont perdu l’être aimé dans des conditions parfois tragiques. Considérez-vous le personnage de Mélissa comme une fée qui serait venue réparer ces cœurs brisés ? Car dans l’histoire, il n’y a qu’elle qui n’ait pas perdu quelqu’un tragiquement et c’est elle qui les porte tous vers l’amour.

Oh, je n’y avais jamais pensé ! J’adore cette idée, c’est tellement beau de considérer Mélissa comme une petite fée qui réparerait les cœurs brisés. En l’écrivant, je la voyais comme une héroïne humaine, touchante et qui aimait profondément les autres, souhaitant leur bonheur en permanence. Alors, ça me rend heureuse que les lectrices l’aient perçue de cette manière.
J’en profite pour dire un énorme merci aux lectrices et lecteurs qui me font des retours sur l’histoire de Mélissa et Diane… ça me touche, m’émeut, me transporte, me motive, bref c’est merveilleux ! Merci, merci, merci !

Merci à Cali Keys et aux Lectrices Diva pour cette interview !

Partagez cet articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone

, , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire