Marie-Axelle de La Rochefoucauld, la (jeune) traductrice du Châle de Cachemire !

Pas de doute, le métier de traducteur évolue ! Artisans à l’ombre, avec les éditions Charleston, les traducteurs entrent dans la lumière… car ils le méritent ! Faites la connaissance de Marie-Axelle de La Rochefoucauld, qui a traduit Le Châle de Cachemire, de Rosie Thomas, paru aux éditions Charleston le 26 avril 2013.

La valeur n’attend pas le nombre des années !

C’est l’adage qui vient tout de suite à l’esprit lorsqu’on rencontre Marie-Axelle. A tout juste 25 ans, fraîchement diplômée de l’ISIT, elle craignait de ne pas réussir à réaliser son rêve : la traduction littéraire. Pensant qu’elle n’arriverait pas à convaincre un éditeur de lui laisser sa chance, elle a donc passé son diplôme d’interprète. En août 2012, elle a participé à un essai de traduction pour les éditions Charleston : elle a traduit, comme quatre autres traducteurs débutants, le premier chapitre du Châle de Cachemire, de Rosie Thomas, qui est un chapitre particulièrement difficile. Et elle s’en est très bien tiré ! Entre septembre 2012 et février 2013, je lui ai confié la traduction du livre complet : près d’un million de signes tout de même. Pour une première traduction littéraire, c’est presque un exploit !

Marie-Axelle nous raconte sa première traduction littéraire

La traduction du Châle de Cachemire est tellement réussie, que j’ai confié à Marie-Axelle la traduction d’un nouveau roman à paraître aux éditions Charleston l’année prochaine. Mais chut, on ne vous en dit pas plus pour le moment !

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

Une réponse à Marie-Axelle de La Rochefoucauld, la (jeune) traductrice du Châle de Cachemire !

  1. Lady K 6 juin 2013 à 11 h 48 min #

    C’est beau que les éditions Charleston donnent ses chances à de jeunes traducteurs/trices 🙂

Laisser un commentaire