Moloka’i : l’avis des Lectrices Charleston

Molokai

“Alan Brennert nous raconte ici une histoire triste mais pleine d’espoir. Nous suivons avec compassion mais pas avec pitié la vie de Rachel, rageant, pleurant et combattant à ses côtés, partageant ses bonheurs, ses malheurs, ses peines. ” Hélène

Superbe destin que celui de cette petite fille arrachée à sa famille, qui, mue par un fort appétit de vivre, essayera de se reconstruire une vie à Moloka’i, pourtant synonyme de mort. À lire impérativement si vous aimez les destins forts qui se mêlent à l’Histoire.” Chani

“Une fois la première page entamée, vous ne pourrez plus vous arrêter ! Une magnifique histoire d’amour, entre Rachel et ses amants mais aussi avec sa famille qui malgré des liens parfois difficiles saura se pardonner et rester unis. La fin de ce roman est magnifique et très poétique. Bref, je crois que vous l’aurez compris, j’ai adoré chaque page de ce roman !” Marine

“Voilà un livre extrêmement bien écrit et documenté, j’y ai appris beaucoup de choses sur l’histoire d’Hawaï, sur Molokai, dont je ne connaissais pas l’existence, sur la lèpre, la peur et la honte qu’elle inspirait à l’époque, l’évolution de la maladie, les traitement expérimentaux et parfois fantaisistes. Mais c’est aussi un roman particulièrement sombre. ” Solenn

“J’ai rapidement été conquise et ait dévoré le livre, le terminant avec une certaine émotion. Le mot de la fin : Un superbe roman extrêmement émouvant qui traite de la maladie avec une profonde humanité. Un véritable coup de coeur !” Cyrielle

“La force des grands récits, c’est de nous instruire tout en nous happant dans un monde réel et passionnant. Et j’ai retrouvé tout ce que j’aime. Si Rachel est pétillante et que ses facéties nous font rire, la lecture est intense car on ne peut s’empêcher de se rappeler que l’univers est sombre, que la lèpre est une maladie qui se vit au quotidien, que des morts surviennent. Alan Brennert nous le rappelle par des détails historiques et nous donnent toutes les clés pour comprendre la situation complexe de cette île coupée du monde à cette époque.” Gaby

 

Retourner sur la fiche du livre