La Tente rouge : l’avis des Lectrices Charleston 2016

tente-rouge_Diamant21_copie_large« J’ai aimé découvrir les coutumes de l’époque : cette tente rouge où les femmes se prélassent durant la nouvelle lune, les mariages, les grossesses et les rivalités régissant leur vie, la puissance de ce Jacob patriarche. […] La Tente Rouge m’aura beaucoup appris sur un épisode biblique je ne connaissais pas, celui du « viol de Dina ». Anita Diamant réalise un twist très original en retournant la situation et en plaçant l’amour au centre de la vie de Dina. » Mélusine

« J’ai eu un réel coup de cœur pour cette histoire de la féminité, de ses rites, ses symboles et ses souffrances, sa puissance et ses tabous aussi, vus à travers les yeux de Dina mais aussi de Rachel, Léa, Bilha, Zilpa… On parcourt avec passion ces quelques 400 pages, d’abord en un long fil qui coule tranquillement, puis bascule dans la tragédie, inattendue, qui frappe tous ces personnages que l’on avait appris à connaître, la rupture avant la fuite et la vie en Egypte. On se souviendra longtemps de ce magnifique portrait de femme puissante. » Sophie

« Un bel éloge aux femmes et à la féminité, en ces temps immémoriaux, lointains, où une poignée de femmes perpétuaient les traditions ancestrales. Une beauté émanait de cette innocence qui semblait les habiter : avec de simples mots, des mythes et des légendes, elles arrivaient à expliquer le monde. La Tente rouge demeure un beau texte à découvrir, féminin et féministe. Un magnifique voyage à travers les temps immémoriaux. Un roman qui conjugue l’amour à tous les temps : amour maternel, filial et celui qui unit un homme et une femme leur faisant braver tous les interdits. » Djihane

 Un grand merci aux Lectrices Charleston pour ces réponses ! 

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire