Le Caire, ville star du dernier roman de Rosie Thomas

Les brumes du Caire_c1Le nouveau roman de Rosie Thomas vous fait voyager en Égypte, dans la magnifique ville du Caire. On découvre cette ville pendant la guerre et aujourd’hui. Quatre Lectrices Charleston en profitent pour nous donner leur avis sur cette ville. Alors, est-ce un endroit qui les attire ? 

« J’avoue que Le Caire n’était pas une ville qui m’attirait particulièrement mais ce roman me l’a fait voir sous un autre angle. » Solenn

« Depuis toute petite j’ai été fascinée par l’Egypte. L’Egypte antique d’abord, puis celle coloniale et enfin l’actuelle, quand elle était encore synonyme de progrès et d’ouverture d’esprit. Si je dis que je pense toujours à Dalida quand on me parle de personnalité égyptienne, c’est la honte ? » Chani

« Le Caire n’est pas vraiment un endroit qui m’attire… Mis à part les pyramides, rien ne m’attire dans ce pays et encore moins dans cette ville. » Marine

« Le Caire m’évoque un passé suranné, qui semblait plus moderne et certainement moins pudique et traditionnel qu’il ne l’est aujourd’hui. Peut-être est ce dû à la présence des étrangers qui ont colonisé ses terres quelques temps ? Cette ville m’évoque les années 20 et les recherches menées par les égyptologues avides de découvertes, les croisières sur le Nil, la période de la Seconde Guerre mondiale, le Canal de Suez, Agatha Christie… À la lecture, j’avais l’impression de retrouver l’ambiance du film magnifique Le patient anglais. » Hélène

 

 

 

 

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire