Le métier de traducteur : rencontre avec Fabienne Duvigneau, la traductrice de La femme qui décida de passer une année au lit !

Auteur, correcteur, maquettiste, représentant, attaché de presse… Entre l’idée d’un livre et son arrivée sur les tables de votre librairie, de nombreux professionnels du livre se succédent à toutes les étapes de la vie du livre. Parmi ces intervenants, il en est un qui a une importance capitale dans une maison d’édition comme la nôtre, qui publie principalement de la littérature étrangère : c’est bien sûr le traducteur. Aujourd’hui, on vous embarque dans les coulisses d’une maison d’édition : faites la connaissance d’une des traductrices des éditions Charleston : Fabienne Duvigneau.

Un travail de fourmi… et de création !

Fabienne m’a été recommandée par une de ses amies, Josette Chicheportiche, traductrice elle-aussi. Nous nous sommes rencontrées pour la première fois au printemps l’année dernière. Fabienne était en plein milieu d’une traduction et elle n’a débuté la traduction de La femme qui décida de passer une année au lit que deux mois plus tard, en août. Tout au long de son travail de traduction, nous avons échangé sur des points particuliers : comment traduire le langage parlé anglais ? Faut-il ajouter des notes de bas de page pour que le lecteur français comprenne plus sûrement les passages très british, etc. Fabienne nous explique ces difficiles nuances dans la vidéo suivante :

Quatre mois en osmose avec une romancière

Entre août et novembre, Fabienne a vécu avec Sue Townsend : matin, midi et soir, et elle a dû en faire des cauchemars la nuit parfois ! Il faut dire que traduire un roman de 800 000 signes (452 pages) est un travail de longue haleine. On n’en sort jamais tout à fait indemne ! Lorsque nous nous sommes revues, quelques semaines après la remise de la traduction, Fabienne m’a raconté que le personnage d’Eva l’avait changée. Depuis qu’elle a traduit La femme qui décida de passer une année au lit, elle n’est plus tout à fait le même… en mieux ! Quel bel hommage d’une traductrice à un roman !

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

, , , , ,

Une réponse à Le métier de traducteur : rencontre avec Fabienne Duvigneau, la traductrice de La femme qui décida de passer une année au lit !

  1. Alban 21 avril 2014 à 20 h 26 min #

    Merci à Mme Duvigneau de partager cette expérience de traductrice, racontée de manière très agréable et accessible, mais tellement pertinente.

Laisser un commentaire