Le Parfum des fraises sauvages : l’avis des Lectrices Charleston

Depuis ce matin, vous pouvez découvrir en librairie Le Parfum des fraises sauvages, une comédie romantique écrite dans les années 30 par la romancière anglaise Angela Thirkell, et qui met en scène des personnages farfelus et attachants. Nos Lectrices Charleston ont déjà eu l’occasion de le lire, voici leurs avis :

Le parfum des fraises sauvages _c1« Si le début de l’histoire est assez complexe et déroutant, il faut s’accrocher pour palper l’humour si spécial de l’auteur qui fait toute la magie du roman. C’est une comédie précieuse et délicieuse que je me ferai un plaisir de relire pour mieux la saisir dans son ensemble et je suis persuadée que je l’apprécierai d’autant plus. A noter également le plaisir de lire la première traduction française d’un roman d’Angela Thirkell, quel honneur ! J’espère avoir le bonheur d’en lire d’autres dans le futur ! » Cassandre

« J’ai été déconcertée, ne sachant sur quel pied danser avec ce Parfum des fraises sauvages qui comptent beaucoup de pages pour ne rien dire – certes, c’est bien ce qui caractérise nos héros, mais le comique de répétition (comme une vieille dame cherchant ses lunettes à longueur de paragraphes) finit par lasser. La romance est présente également, puisque le souci (certainement représentatif de l’époque) de tout ce beau monde est avant tout de faire de beaux mariages, mais je n’ai pas été charmée. » Sophie

« Ce roman m’a surprise, il ne contenait rien de ce que je m’attendais à y trouver. Si je l’ai trouvé très drôle par son humour absurde et sa satire sociale, je l’ai également trouvé un peu inutile. Et malheureusement, même s’il m’a fait passer un bon moment, je crains qu’il ne s’oublie assez vite. » Mélusine Huguet

« Le style descriptif peut rebuter beaucoup de personnes mais les personnages (si on s’accroche soit après le 100ème page) se révèlent être très attachants, drôles (surtout Emily et son mari!) et le lecteur ne peut plus les lâcher ! » Noëlline

« Certes, ce ne ne sera peut-être pas LA lecture inoubliable, mais on passe tout de même un bon moment. Humour, tendresse, personnages attachants, romance, tous les ingrédients étaient réunis pour me faire apprécier ma lecture, avec un petit arrière goût de fraises des bois » Delphine

« J’ai eu beaucoup de difficultés à m’y retrouver entre tous les personnages, et leurs liens de parenté. Ça ne facilite pas l’entrée dans le roman. On sent la volonté de l’auteur de mettre des traits d’humour dans son histoire, mais comme le roman a été écrit dans les années 30 il me semble, les traits d’humour eux aussi sont vieillots. L’écriture manque de modernité. J’ai trouvé la fin assez rapide et du coup peu palpitante. » Carène

« Le Parfum des fraises sauvages est le mariage parfait entre un Woody Allen et Downton Abbey. Un mélange atypique pour une comédie so british à déguster sans modération pour les amoureux de l’humour anglais. Légère et amusante, vous en ressortirez le sourire aux lèvres. » Djihane

« Véritable comédie romantique se déroulant dans les années 30, j’ai été séduite par ce roman ! (…) De l’amour, de l’excentricité, de la légèreté … Une plongée dans les années 30 que je recommande en priorité aux fans de Downton Abbey et aux inconditionnels de Jane Austen. » Sandrine

« On se laisse volontiers porter par l’intrigue et le quotidien de nos personnages (même si je trouve que le résumé en dit un peu trop, ça manque de surprises!), les pages défilent toute seule et on se voit bien passer l’été à Rushwater et participer à un beau bal comme celui qui nous est dépeint. (…) Malgré tout, le récit reste très chouette à découvrir à notre époque, un vrai roman vintage, avec des airs de Downtown Abbey ! » Ivana

« Le Parfum des fraises sauvages est un roman qui a été écrit dans les années 30 et malheureusement, je n’ai pas plus adhéré que ça à l’histoire malgré une écriture sympathique ! Je pense que je suis complètement passée à côté de cette histoire qui semblait attendrissante, toute mignonne.(…) je me suis souvent sentie perdue. J’ai vraiment eu du mal à entrer dans l’histoire, peut-être parce qu’on se perd facilement dans la multitude de personnages… » Alison

Merci aux Lectrices Charleston pour leurs avis ! Retrouvez plus d’informations sur Le Parfum des fraises sauvages.

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le parfum des fraises sauvages - Angela Thirkell - Casscroutondeslectures - 8 juin 2016

    […] L’avis des Lectrices Charleston en bref sur le site des éditions Charleston en cliquant ici. […]

Laisser un commentaire