Les métiers anciens qui font rêver nos Lectrices Charleston

Les Lectrices Charleston ont lu récemment L’Année du flamant rose d’Anne de Kinkelin, un roman qui présente trois amies exerçant des métiers anciens et artistiques. Nous leur avons demandé quel métier de ce type elles auraient aimé exercé. Voici leurs réponses ! 

« J’aurais beaucoup aimé être restauratrice de livres, alliant l’amour des livres à un savoir faire manuel. Cela a quelque chose de très intime. N’étant pas très douée de mes deux mains, je suis donc archiviste, cela à quelque chose de pareillement spirituel. » Stéphanie

« J’aime beaucoup les métiers anciens. J’aurais aimé travailler à la restauration de tableaux anciens. Mettre ses traces dans celles d’artistes qui ont créé une oeuvre il y a des années (des siècles ?), je trouve ce travail particulièrement pointu et admirable. Une excellente idée de mettre ces métiers à l’honneur. » Caroline

« J’aurais aimé être comme Caroline et pouvoir redonner une seconde vie aux livres. Toucher un ouvrage ayant vécu, pouvoir lui rendre toute sa splendeur d’antan. Toucher des matières nobles et ressentir l’histoire à travers sa couverture. Voir un sourire apparaître sur le visage de son possesseur. » Cynthia

« Les métiers liés à la restauration m’auraient passionnée. Remettre de vieux ouvrages en état comme le personnage de Caroline ou même restaurer des tableaux… » Cassandra

« J’ai été fascinée par les 3 métiers anciens des femmes de ce roman. Louise n’a plus d’idée mais nous sentons que la matière l’anime. Ses amis travaillent d’autres matières toute aussi fascinantes ! La reliure et la restauration de livres parlent forcément aux amoureux des livres. Mais, en raison de mon héritage familial j’aurais aimé exercé un métier comme celui d’Ethel. Ma grand-mère était couturière et avait la passion de la matière mais aussi du corps féminin et de son élégance. Elle eut sa propre boutique Couture Simone dans les rues de La Rochelle au milieu des années cinquante et j’aurais aimé avoir le temps d’apprendre à ses côtés. » Aurélie

« J’aurais aimé avoir un grand atelier de couture pour confectionner des belles robes, mais pas à cette époque, plutôt dans les années cinquante ou soixante. » Coralie

« Relieuse ! » Nathalie

« J’avoue que le métier de relieuse est très tentant. C’est le 3ème roman que je lis et qui parle de ce métier. Il est intriguant et je tenterais bien une journée à l’occasion. Approcher le livre et lui rendre sa superbe avec les mains ça doit être fascinant ! » Julie

« J’aime beaucoup l’archéologie et sinon tous les métiers autour des livres. » Elodie

« Alors en ce qui concerne les métiers artistiques et manuels, il faut que je sois réaliste, ils ne sont pas du tout pour moi : tout d’abord je suis trèèès maladroite, et on ne peut pas dire que je sois très douée de mes dix doigts… Mais si je dois vraiment choisir, je dois avouer que le métier de Caroline m’a bien plu : j’adore les vieux livres, leur odeur, les vieilles reliures, du coup je pense que ça me plairait de pouvoir restaurer de vieux livres et grimoires ! » Maëlle

Merci aux Lectrices Charleston pour leurs réponses ! 

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire