Sue Townsend nous a quittés

Sue Townsend - (12004 credit Niall McDermidGénéralement, nous aimons être là pour vous annoncer des bonnes nouvelles. Aujourd’hui, c’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de l’une de nos auteurs, Sue Townsend, à l’âge de 68 ans. Elle avait eu une attaque cardiaque pendant les vacances de Noël en 2012, et aux dernières nouvelles, elle allait mieux. Malgré sa fatigue, elle s’était largement investie dans la promotion de son roman, La femme qui décida de passer une année au lit, lors de sa parution en France, il y a un an. Aujourd’hui, je pense beaucoup à son mari Colin, qui a toujours accompagné Sue dans son travail (Sue était aveugle depuis quelques années), à ses quatre enfants, et à ses dix petits enfants.

 

Son dernier roman, La femme qui décida de passer une année au lit, raconte l’histoire d’Eva, une mère de famille qui se met au lit et qui y reste… jusqu’au jour où elle découvre (enfin!) le sens de la vie. Il m’avait particulièrement touché, et j’avais trouvé, dans ce roman, le regard extraordinairement lucide de Sue, et son humour, remarquables. Sa traductrice, Fabienne Duvigneau, m’a raconté que des mois après avoir terminé la traduction de ce livre, elle continue à penser souvent à Eva, qui, depuis les confins de son lit, cherche le sens de la vie.

 

Avec toute notre admiration et notre amour, Sue !

 

Karine Bailly de Robien
Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

Une réponse à Sue Townsend nous a quittés

  1. Bridget C 11 avril 2014 à 13 h 42 min #

    J’étais très triste aussi d’apprendre cette nouvelle. J’aime beaucoup les livres de Sue Townsend, son humour et son regard très perçant sur le climat économique, la mode et la politique en Angleterre.

Laisser un commentaire