L’interview de Bénédicte Jourgeaud, par les Lectrices Charleston

BJ BénédicteNos lectrices Charleston ont pu découvrir en avant-première le roman lauréat du Prix du Livre Romantique : Une héroïne américaine. Il s’agit là du véritable coup de cœur du jury du Prix du Livre Romantique, choisi parmi des centaines de manuscrits reçus. Découvrez dès à présent l’interview de l’auteur, Bénédicte Jourgeaud !

Qu’est ce qui vous a amené à vous intéresser à Tupperware et au destin de Brownie Wise?
En 2008, j’ai travaillé sur un livre racontant l’histoire de l’implantation de Tupperware en France pour les éditions du Cherche midi. J’ai dû réaliser des recherches et j’ai découvert l’existence de Brownie Wise. Son départ brutal de Tupperware en 1958 m’a intrigué, j’ai continué à rechercher des documents sur elle… Plus j’avançais dans l’histoire de sa vie, plus je trouvais qu’elle avait tout d’une héroïne…

Brownie Wise fut une grande femme derrière ce succès mais tout le monde semble avoir oublié son nom voire son existence… Était-ce important pour vous de la réhabiliter ?
Oui bizarrement… Quand j’ai appris que j’avais gagné le concours organisé par les éditions Charleston, j’étais d’abord contente pour elle… Mais je me rends compte aussi que je suis souvent attirée par les histoires de « grandeur et décadence », comment la vie peut basculer du jour au lendemain… Avant Brownie Wise, je m’étais par exemple intéressée à Martha Stewart, une célèbre animatrice de  la télévision américaine qui s’est retrouvée en prison…

Pour vous Brownie Wise peut-elle être considérée comme une figure du féminisme ?
Je n’irais pas jusque-là car elle n’a jamais été une militante… Mais il est clair qu’elle a permis à des femmes de prendre leur indépendance… Il existe des témoignages très touchants de femmes qui grâce à elle – et aux Tupperware – ont pu s’en sortir financièrement, se sentir exister…

Avez-vous déjà essayé la vente à domicile en tant que vendeuse ? En tant que cliente ?
Non jamais ni en tant que vendeuse ni cliente, mais j’ai pu assister à des sortes de « congrès » annuel, en France où les vendeuses se réunissent… Un peu dans la suite des jubilés américains mais évidemment modernisés et plus sobres… C’est assez impressionnant. On sent un vrai esprit de « famille ».

 Si ce livre était adapté au cinéma, quel actrice imagineriez vous dans le rôle de Brownie ? Et dans celui d’Amelia ?
Justement, il y a apparemment un projet de film qui serait réalisé par le réalisateur de La Couleur des Sentiments, Tate Taylor. Sandra Bullock serait pressentie pour tenir le rôle de Brownie Wise… Cela pourrait bien coller…
Pour Amelia, et pour rester dans une ambiance américaine, je verrais bien Anne Hathaway…On peut rêver…

Pensez-vous parler d’un autre objet de la société de consommation ou d’autres destins de femmes dans un prochain roman ?
J’adorerais écrire l’histoire d’une Miss Marple moderne en fait !

Qu’est-ce qui vous a décidé à participer au Prix du Livre Romantique ?
J’avais commencé à écrire en 2008 l’histoire de Brownie Wise, ensuite est apparue Amelia… Tout cela a pris beaucoup de temps car il me faut à chaque fois trouver du temps pour écrire… Bref, à l’été 2013, je m’étais fixée de terminer cette histoire pendant les vacances et je suis tombée sur l’annonce du concours au mois d’août sur le site de L’Express. Les modalités – l’histoire d’une héroïne…. – collaient parfaitement. Je me suis dit que je devais tenter ma chance !

Merci à Bénédicte Jourgeaud et aux Lectrices Charleston pour cette interview !

Retourner sur la fiche du livre

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

, , ,

2 réponses à L’interview de Bénédicte Jourgeaud, par les Lectrices Charleston

  1. PROUDHON 13 octobre 2014 à 12 h 45 min #

    j’ai cherché sur Internet la réponse à une question d’un mot croisé : succès littéraire de Bénédicte JOURGEAUD
    C’est ainsi que j’ai découvert cette personne et cela m’a beaucoup intéressée
    Merci pour le mot croisé

  2. elise iwasinta 13 octobre 2014 à 13 h 28 min #

    Oh, quelle bonne nouvelle, ce roman est dans des mots croisés ! 🙂

Laisser un commentaire