Les divins secrets de petites ya-ya : l’avis des Lectrices Charleston

les_divins_secrets_des_petites_yaya__c1_largeQuand Vivi Walker lit dans le Sunday New York Times le portrait que brosse d’elle sa fille Siddy, metteur en scène à succès, elle la renie sur-le-champ. Afin d’aider à renouer le dialogue entre la mère et sa fille, les amies intimes de Vivi finissent par la persuader d’envoyer à Siddy son album souvenir : « Les divins secrets des petites ya-ya ». Siddy va alors plonger dans l’univers des ya-ya, du nom cajun que les quatre amies se sont donné lors de leur folle jeunesse en Louisiane. Elle découvre un petit groupe soudé par une amitié que rien n’a jamais pu affaiblir. À travers ces souvenirs fragmentés, Siddy découvre une image inattendue de l’exubérante Vivi… Découvrez ce que nos Lectrices Charleston ont pensé de ce voyage à travers la Louisiane du milieu du XXème siècle.

« La lecture reste tout de même bien agréable et donne à réfléchir sur le sens de l’amitié : finalement les secrets des Divines Yaya c’est de s’être trouvées, d’être bien entourées et surtout de garder un humour à toute épreuve. » Sophie

« Les Divins Secrets des petites ya-ya est un roman aux multiples facettes, abordant en toile de fond des sujets graves du siècle dernier comme la guerre, la ségrégation raciale ou encore l’autorité religieuse. C’est aussi un merveilleux hommage à l’amitié dans tout ce qu’elle a de plus précieux, et un apprentissage entre une fille qui découvre et comprend, et une mère qui se repend de ses erreurs. Une jolie histoire (…). » Mélusine

« Les divins secrets des petites ya-ya nous plonge dans une sorte de huit clos entre une fille et sa mère. Une relation silencieuse et destructrice que seuls l’amour et l’amitié des proches pourra sauver, apaiser … et faire renaitre pour le plus grand bonheur de tous. » Sandrine

« Les divins secrets des petites ya-ya est un joli roman au féminin qui traite de l’amour dans tous ces états : amical ou filial. On l’apprécie pour la belle balade dans les années 1940/1950 et pour ces petites ya-ya qui se sont promises une amitié éternelle, leurs peines, joies et frasques sont mémorables. » Djihane

« Ce roman nous offre une magnifique histoire d’amitié entre femmes sur fond de Louisiane des années 40 / 50, mais aussi l’histoire d’une relation compliquée entre une mère et sa fille, quand les blessures de l’une s’invitent dans la vie de l’autre. » Carène

« J’ai beaucoup aimé le lien unissant les ya-ya, cette force qui les maintient debout quand la tempête de la vie se déchaîne. Les relations d’amitié et mère-fille sont très présentes dans ce roman, le genre d’histoire que j’aime beaucoup lire. » Delphine

 

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire