Conseils d’écrivains : Camille Anseaume

camille_anseaume_-_c_pascale_lourmand_copyrightSe lancer dans l’écriture d’un roman n’est pas simple. Pour la deuxième édition du Prix du Livre Romantique, nous avons donc demandé à des écrivains de partager leurs conseils. Cette semaine, c’est Camille Anseaume qui vous donne ses meilleurs conseils. Camille est journaliste, auteur du magnifique roman Un tout petit rien et de quelques guides pratiques aux éditions Leduc.s. Elle nous fait également profiter de sa très jolie plume, pleine d’émotion et d’humour, sur son blog Café de filles. Voici ses conseils. 

Je ne me sens pas « écrivain », et je ne suis pas sure que ce sera le cas un jour. Parce que – j’en ai fait l’expérience en écrivant mon deuxième livre – chaque nouveau projet est un recommencement. On repart de zéro, avec une histoire et des personnages à créer, sans aucune idée de ce qu’il adviendra de tout ce petit monde.

Mais si j’avais un seul conseil à donner à ceux qui souhaitent se lancer, ce serait de toujours suivre leur « petite musique ».

C’est un peu l’équivalent de la voix dans la vie : on peut exprimer des choses très différentes, si on change de voix et d’intonation, alors tout sonne faux.

Dans l’écriture, il me semble que c’est la même chose : peu importe ce que l’on raconte, du moment qu’on utilise notre propre voix, avec des accents et des intonations qui révèlent notre propre sensibilité. À chaque fois que j’écris, j’imagine que les mots sont comme des objets qui meublent une pièce : il faut que je me sente bien dedans, que chaque mot ait été choisi parce qu’il me ressemble, et qu’ils forment au final un univers dans lequel je me sens « chez moi ».

Or, pour connaître l’endroit dans lequel on se sent chez soi, il faut en visiter plein d’autres. Lire beaucoup, en d’autres termes. S’imprégner de ce qui nous touche, savoir ce qui fait écho en nous et ce à quoi on reste plutôt imperméable. C’est une bonne façon de se reconnecter à soi-même, de ne pas perdre de vue cette voix ou cette musique qui nous constitue, mais qu’il est si facile d’oublier… Un peu comme dans la « vraie vie », finalement…

Un immense merci à Camille pour ces conseils. Retrouvez Un tout petit rien, un roman drôle et tendre sur une grossesse imprévue, à découvrir absolument aux éditions Kero ou en version poche chez Pocket. 

couv_anseaume_hd

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire