Les romans de la rentrée !

L’été prend doucement fin, mais pour les amoureux des livres c’est une belle période, pleine de promesses de découvertes littéraires !

Pour la première fois de notre histoire, nous sommes émus de publier un roman pour cette Rentrée Littéraire 2020 : Le Silence des Vaincues de Pat Barker. Un coup de cœur de l’équipe qui, nous l’espérons, vous intriguera et vous plaira.

Découvrez dès à présent cet ouvrage et les autres nouveautés de la rentrée !


Le Silence des vaincues, Pat Barker

Elle était reine. Briséis de Lyrnessos, vénérée et respectée. Mais, hors des murs du palais, la guerre de Troie fait rage et bientôt la cité de Lyrnessos tombe sous les assauts grecs. En quelques heures, Briséis voit son mari et ses frères massacrés ; de reine, elle devient esclave. Un trophée parmi d’autres pour l’homme qui l’a conquise : le divin Achille dont les générations futures chanteront les exploits.

Captive du camp grec, Briséis doit choisir : se laisser mourir ou survivre. Survivre comme un défi à la barbarie des dieux et des hommes, survivre pour raconter, enfin, son histoire. L’histoire de la femme par laquelle la guerre de Troie a basculé.

L’avis des Lectrices Charleston 2020 :

« J’ai été conquise par la force de ce récit puissant et épique. Cette histoire, bien que célèbre, m’a fait forte impression notamment grâce au personnage de Briséis, modèle de femme forte dans l’adversité, qui inspire respect et admiration dans un monde régi par les hommes… » Caroline, du compte @1livredslapoche

« Le Silence des Vaincues est un livre totalement happant brossant le portrait de personnages charismatiques (la palme revenant bien entendu à Achille). Dès les premières pages, j’ai rejoint Briseis sur le camp, ressentant de l’empathie pour tous ses déboires (pour elle ainsi que les autres femmes). Tout au long du récit, elle sera une spectatrice subissant les ordres des hommes, leurs désirs. Le destin des femmes à cette époque était dénué d’aura glorieuse puisqu’elles devaient se taire et servir les hommes le soir quand ils rentraient de la guerre ! En bref : Grandiose ! » Jessica, du compte @the.eden.of.books

Le Silence des Vaincues est disponible en librairie et en ebook sur notre site editionsleduc.com, ou les sites des librairies en ligne.

 

La Terre des loups, Jeanne-Marie Sauvage-Avit

la terre des loupsÀ peine licenciée de son poste de directrice artistique, Jessy Delmass décide de quitter Lyon et de se consacrer à la peinture. Elle s’installe au Villaret, un village de Haute-Savoie où elle possède un chalet : La Bergerie. Mais à peine arrivée, elle découvre que ce havre de paix est menacé par un projet d’extension de la station de ski voisine. Habitée par le génie de Steffen Witzberg, un peintre allemand qui s’est réfugié à La Bergerie pendant la Seconde Guerre mondiale, Jessy décide de tout mettre en œuvre pour préserver son village.

Au contact de cette nature puissante et de ce paysage spectaculaire, la jeune femme va révéler une force de caractère hors du commun. Elle sera prête à tout pour sauver la terre des loups qui, après avoir protégé Witzberg, est aussi devenue la sienne.

« Je me suis sentie tellement bien dans cette lecture, dans ce petit village de montagne, à partager les balades de Jessy dans la nature, à me familiariser très vite avec les villageois et ce rythme de vie paisible et doux. » Laure, du compte @liseusehyperfertile

« Comment ne pas s’attacher à ce personnage principal aussi passionné qu’engagé ? Un récit aux dimensions historiques et artistiques, il dépeint avec une très belle plume le destin d’une jeune passionnée de l’art et sa volonté de sauver son village vertueux qui a contribué à sauver des vies pendant la guerre. » Soraya, du compte @soraya_bouquine

Disponible le 25 août en librairie et en ebook.

 

La Belle de Jérusalem, Sarit Yishai-Levi

La belle de Jérusalem

Gabriela est issue d’une lignée de femmes maudites : chez les Ermoza, on est malheureuse en amour de mère en fille. Même sa mère, la belle Luna, qui fascinait tout Jérusalem par sa liberté et sa joie de vivre, a fini prisonnière d’un mariage sans amour.

Alors que cette dernière vient de disparaître prématurément, Gabriela se penche sur le passé de celle qu’on surnommait la Belle de Jérusalem, et qu’elle n’a connue que froide et amère. Peu à peu se dessine sous ses yeux le portrait de quatre générations de femmes, malmenées par l’histoire, le poids des traditions, des superstitions et des secrets.

« Un roman poignant et envoûtant qui vous fera voyager jusqu’en Israël, entre guerre de territoire et amours interdits, entre traditions religieuses et malédiction familiale. Beau et percutant, comme cette Belle de Jérusalem, dont l’aura vous marquera à coup sûr ! » Aurélie, du compte @aurelivres57

« Un très beau roman qui nous invite dans le secret des familles juives et la destinée de ces femmes bloquées dans une vie toute tracée qui tente peu à peu de s’émanciper. J’ai tellement aimé partir à la découverte de ce pays qu’est Israël, l’histoire de son peuple qu’on suit également en filigrane avec l’évolution des pensées et des mœurs. Les combats menés, les douleurs vécues, les petites victoires… autant d’événements qui rendent le roman si touchant. » Debora, du compte @debora.moloc

Disponible le 15 septembre en librairie et en ebook.

 

La Danse de Martha, Tom Saller

MarthaDébut des années 1920. La jeune Martha, issue d’une famille de musiciens excentriques, veut s’inscrire au Bauhaus, l’école d’art récemment créée à Weimar. Désir osé car les hommes dominent l’Institution. Malgré cela, l’énigmatique fondateur de l’école, Walter Gropius lui propose d’intégrer sa troupe de danseurs.

Mais, quand les nazis arrivent au pouvoir, l’école ferme ses portes. Martha rentre chez elle avec dans les bras son journal et sa fille. Lors des derniers jours de la guerre, mère et fille sont séparées. Personne ne sait ce que Martha est devenue…

« L’incroyable destin de Martha recèle bien des surprises, jusqu’aux toutes dernières pages. Je suis sûre que ce beau roman historique saura vous captiver ! » Lise, du compte @douceur_de_lire

«  Entre fiction et réalité, Tom Saller livre ici un magnifique roman sur le Bauhaus ainsi que sur la montée du nazisme en Allemagne. Passionnant, addictif, instructif. A lire absolument! » Hélène, du compte @lespetiteslecturesdhelene

Disponible le 22 septembre en librairie et en ebook.

 

Découvrez également nos sorties poches !

Amants de la Neva

Les Amants de la Neva
Kate Furnivall
Disponible le 18/08

Hiver 1910. La révolution russe gronde. Alors que son univers vacille, Valentina, fille aînée du ministre des finances du Tsar se bat pour défendre le plus important : sa famille, mais aussi son indépendance et son amour pour un homme qui n’est pas celui qu’on lui destine…

 

 

Rivière CaneAu bord de la rivière Cane
Lalita Tademy
Disponible le 18/08

De mère en fille, quatre générations de femmes noires utilisent les armes dont elles disposent : ruse, patience et séduction pour survivre aux heures les plus sombres de l’histoire américaine et élever leurs enfants dans la promesse et l’espoir de la liberté.

 

Illusions fatalesIllusions fatales
Rachel Abbott
Disponible le 18/08

Sir Hugo Fletcher vient d’être retrouvé mort dans son lit, nu. Chargé de l’enquête, Tom Douglas s’interroge : ce crime sulfureux ne colle pas avec l’image respectable de Fletcher… Une véritable plongée au cœur des secrets les plus inavouables de la bonne société anglaise.

 

 

Helena PPLe Secret d’Helena
Lucinda Riley
Disponible le 29/09

Helena n’a jamais oublié la beauté de Pandora, la majestueuse demeure chypriote de son parrain, dont elle vient d’hériter. Vingt quatre ans après y avoir vécu un été inoubliable, elle fait son retour sur l’île. Mais quand Helena croise par hasard son premier amour, c’est tout le passé qu’elle croyait enfoui qui resurgit…

Billet publié le 16 septembre 2020 par Charleston 0

L’Interview de Carine Pitocchi, lauréate du Prix du Livre Romantique 2020

 

Carine Pitocchi

Collibris, notre partenaire pour le Prix du Livre Romantique, a réalisé cette très belle interview de Carine Pitocchi, lauréate du Prix du Livre Romantique 2020 avec le roman Les Rêves de nos mères. Découvrez tout de suite ses réponses !

« Pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours ?

J’ai commencé à écrire en 2012. On peut dire que ça m’a pris comme ça, j’étais devant ma télé en train de regarder un reportage sur Hawaï et des personnages sont arrivés. Après c’est devenu tellement présent dans mon esprit qu’il a fallu que je raconte l’histoire qui se déroulait dans ma tête. En 2013, j’ai commencé à chercher un éditeur sans imaginer une seule seconde que ce serait aussi difficile.  Mon parcours est jalonné de concours d’écriture et je crois que ces derniers m’ont permis de ne pas abandonner. De 2012 à 2018, je suis allée d’échec en échec sans perdre mon enthousiasme (en réalité, je l’ai perdu à plusieurs reprises si je veux être tout à fait honnête) et je suis tombée sur un concours organisé par les éditions Lattès : le Prix de la Romancière 2019. J’y ai participé sans grande conviction et fin 2018, je recevais un email de Marie Chivot Buhler m’annonçant que j’avais remporté le concours avec mon roman Toi seul.  L’année suivante j’ai réitéré avec le Prix du Livre Romantique chez Charleston et vous connaissez la suite…

Vous avez participé et remporté le Prix du Livre Romantique 2020 organisé par les Editions Charleston et Pocket. Qu’est-ce qui vous a amené à participer à ce Prix ?

J’avais cette maison d’édition en ligne de mire depuis sa création. Je trouvais géniales ces filles qui dansaient le Charleston sur des évènements littéraires. Et la ligne éditoriale sortait aussi de l’ordinaire, on peut parler d’amour, de romantisme tout en portant des messages profondément féministes et Charleston avait ça dans son ADN. J’avais d’ailleurs participé au premier concours organisé en 2013 avec le roman qui a été publié chez Lattès, mais sans succès. J’avais terriblement envie de me lancer dans l’écriture d’une grande série historique mais j’avais peur de ne pas réussir à trouver un éditeur intéressé par mon histoire. La création des éditions Charleston m’a donné la dernière impulsion pour me lancer. La maison d’édition idéale pour cette série existait enfin.

Comment s’est passée cette aventure ?

J’avais ce manuscrit terminé, relu et corrigé. Je l’ai envoyé, là aussi sans vraiment trop y croire. Il s’agissait d’une série et entièrement historique. Pas d’allers retours entre passé et présent. Je n’étais vraiment pas confiante, voir même assez défaitiste.  Et puis, ma mère, qui n’est pourtant pas une grande lectrice, a commencé à le lire. Quand j’ai vu à quel point elle se passionnait pour cette histoire, j’ai commencé à me dire qu’elle avait peut-être ses chances. Du coup, le stress de l’attente est monté d’un cran. La dernière semaine avant l’annonce des 5 finalistes a été assez longue. J’ai reçu le mail m’annonçant que j’étais finaliste à 18h30. J’avais passé la première étape, restait le plus dur : patienter jusqu’au résultat final. Le mois le plus long de ma vie !  Et toujours à la même heure, ce mail qui commence par : Félicitations ! Après, tout s’enchaîne, les premiers contacts, le travail éditorial et surtout la sensation d’avoir rejoint une belle famille éditoriale.

Pouvez-vous nous présenter le livre qui vous a fait gagner ce Prix, Le Rêve de nos mères ?

Les rêves de nos mères est le premier volet d’une saga historique qui verra son terme en 1945, après la seconde Guerre Mondiale.  Dans le premier tome, je pose les bases du récit dans l’Angleterre du début du XXème siècle avec son faste et sa laideur. Je voulais opposer deux univers, celui de la grande aristocratie britannique en contraste avec la misère crasse des quartiers misérables de l’East End londonien. Tout ceci en mêlant la petite histoire à la grande afin d’immerger totalement le lecteur dans la période. Au gré des événements, ces personnages que tout sépare vont finalement se rencontrer et leurs destins s’entremêler sur plusieurs générations.

Pourquoi avoir choisi ce titre ?

Les rêves de nos mères est le titre de la série.  Longfield Park 1912-1914 celui du premier tome.

En fait, cette saga  retrace le parcours de femmes sur plusieurs générations. Mon idée de départ était de relater l’histoire d’héroïnes durant la seconde Guerre Mondiale et puis je me suis dit pourquoi ne pas donner une place aux femmes qui les ont inspirées. C’est comme ça que je suis remontée dans le passé jusqu’en 1912. Julia, Edna, Emily et les autres de par leurs comportements, leurs actes, les rêves qu’elles portent en elles et qu’elles sauront faire vivre seront autant d’influences pour les générations qui les suivent.

Quels thèmes avez-vous voulu mettre en avant dans votre roman ?

Les droits des femmes et des enfants, l’un étant depuis toujours intiment lié à l’autre. L’émancipation des femmes.  Mais aussi, un sujet toujours terriblement d’actualité : les violences faites aux femmes. Et puis des thèmes comme la résilience, le courage, l’amitié et un peu d’amour tout de même.

Quelles ont été vos inspirations ?

Downtown Abbey évidemment. J’ai adoré la série mais je trouvais qu’il manquait cet autre volet de la société britannique de cette époque. Cette face obscure qu’il est difficile d’ignorer quand on la connaît. Mon autre inspiration vient d’un des livres qui m’a le plus marquée de Jack London, Le peuple de l’abîme ou d’en bas selon les traductions.

On peut voir des avis mettant en parallèle la série Peaky Blinders avec votre livre : pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Parce que l’un des personnages principaux est un gangster. Mais c’était totalement involontaire de ma part car je ne connaissais pas encore la série quand j’ai crée le personnage de William Murphy. Il me fallait un personnage capable d’extraire Edna de sa condition, un pasteur, un médecin ou un petit voyou. Finalement, c’est la dernière option qui l’a emportée. Quant au nom de Murphy, là aussi il s’agit d’une synchronicité puisqu’au début j’avais choisi le nom de O’Connell (très irlandais mais aussi trop long à écrire). J’ai finalement ouvert mon moteur de recherche et tapé « nom de famille irlandais », le premier à sortir était Muprhy…

En conclusion, je vous dirais qu’autant la référence à Downtown Abbey était totalement voulue, autant celle aux Peaky Blinders était involontaire. D’ailleurs, je trouve que mes gangsters sont des guimauves à côté des Shelby.

 On découvre avec enthousiasme que ce livre est le premier tome d’une série. A quand le tome 2 ??

J’espère l’année prochaine,  cela va déprendre de  mon rythme d’écriture et de la programmation éditoriale de Charleston.

Pouvez-vous nous en parler ?

Le tome deux traite de la période qui couvre la Première Guerre mondiale.  Quatre interminables années pour tous les protagonistes. Evidemment, il y a des séparations, des retrouvailles, des destins bouleversés, des batailles,  des nouveaux personnages et toujours un peu d’amour. Beaucoup de faits historiques réels mêlés à la fiction. Faire passer un peu de notre grande histoire dans des romans, je trouve l’exercice fascinant.

Aujourd’hui, l’appel à manuscrit est ouvert pour le Prix du livre romantique 2021 : avez-vous des conseils à donner à ceux qui souhaiteraient participer au Prix ?

De faire quelque chose qui leur ressemble. De se passionner pour leur sujet et leur histoire. Et surtout d’envoyer un manuscrit propre et corrigé.

 

Entre lecteurs….

Qu’aimez-vous lire comme genre de roman ?

Depuis que j’écris, je lis très peu de fiction. Je commence à avoir une  sacrée collection d’ouvrages des éditions Taillandier. Donc, je lis surtout des  bouquins d’Histoire et un peu les livres des copines et copains qui écrivent, qu’ils soient chez un éditeur ou en autoédition.

Quel est votre dernier coup de cœur littéraire ?

Aminata de Lawrence Hill. Un récit poignant sur l’esclavagisme.

Quelle sera votre prochaine lecture ?

Je commence à compiler des ouvrages sur l’entre deux guerres. Le tome trois des Rêves de nos mères est déjà en cours de gestation.

Le premier de la liste est un récit de Joseph Kessel intitulé Le temps de l’espérance.

Avez-vous un compte Collibris à partager à notre communauté pour échanger sur vos lectures ?

Non. J’ai toujours un peu de mal à donner des avis sur mes lectures. C’est quelque chose qui m’a toujours mis mal à l’aise et encore plus  maintenant que j’écris et que je sais le travail colossal qu’il y a derrière la rédaction d’un roman. C’est tellement subjectif le fait d’apprécier ou pas un livre… »


Découvrez Les Rêves de nos mères !

1912. Lady Julia Ashford, dont le mari vient de mourir en la laissant enceinte, se retrouve seule dans l’immense domaine qui est désormais le sien, et se prépare à une vie placée sous le signe du deuil et des devoirs qui incombent à son titre. Mais voilà que son passé revient la hanter – sous la forme de Will Murphy, son amour d’enfance, gangster irlandais régnant aujourd’hui en maître sur l’East End de Londres.

La maîtresse de Longfield Park peut-elle lier son destin à cette figure de la pègre ? Sans doute pas. Tout comme elle ne devrait pas se préoccuper du quotidien de son ancienne domestique, Edna, mariée à un homme violent. Ni encourager sa cousine dans ses engagements suffragistes…

Mais la vie change en Angleterre. Autour d’elle souffle le vent des temps nouveaux, celui des révolutions et du changement social – sans compter cette guerre qui déjà se profile, imminente et terrible…

Disponible en librairie et en ebook sur notre site editionsleduc.com, et les sites de vos librairies en ligne préférées !

Billet publié le 2 août 2020 par Charleston 0
Un été Charleston

Un été Charleston

Durant tout l’été, retrouvez dans les librairies et magasins participants cette offre exceptionnelle : pour l’achat de deux poches Charleston, un de ces trois beaux livres vous est offert !   Cette super opération est disponible dans tous les points de vente qui ont souhaité jouer le jeu (n’hésitez pas à demander à votre libraire […]

Billet publié le 9 juillet 2020 par Charleston 1

Le retour de l’ #OPAllStars !

Pour notre plus grande joie,  jusqu’à vendredi a lieu l’ #OPAllStars sur l’ensemble des sites des librairies en ligne ! L’occasion de découvrir de nouvelles autrices et de nouveaux auteurs, mais aussi de livres que vous ne connaissiez pas encore. Mais qu’est-ce donc que All Stars ? Chaque jour de cette semaine particulière, plus de 100 titres vous seront […]

Billet publié le 29 juin 2020 par Charleston 0

La Soeur du Soleil, par les Lectrices Charleston

Les Lectrices Charleston 2020 ont été conquises par La Soeur du Soleil, le sixième tome de la merveilleuse saga de Lucinda Riley. Découvrez tout de suite leurs avis ! « Un sixième tome qui tient toutes ses promesses, comme à chaque tome Lucinda Riley m’a fait voyager et découvrir des nouveaux horizons et m’a tenu […]

Billet publié le 2 juin 2020 par Charleston 0

Les conseils d’écriture de Pascale Rault-Delmas

L’autrice du magnifique roman Un enfant à tout prix vous confie quelques-uns de ses secrets d’écriture ! Des conseils qui pourraient vous aider pour la rédaction de vos manuscrits pour le Prix du Livre Romantique et le Prix de l’Héroïne Engagée.  « Je pense que les méthodes d’écriture sont propres à chaque auteur.  Moi, par […]

Billet publié le 24 avril 2020 par Charleston 0