Sue Townsend : la romancière-culte fait son grand retour en France !

Une série au succès phénoménal : Adrian Mole

Si vous avez des ados à la maison (ou si vous étiez ados dans les années 1990 !), le nom de Sue Townsend vous est déjà familier. En 1982, elle a “commis” le livre culte : Journal secret d’Adrien, 13 ans 3/4 (en anglais : “The Secret Diary of Adrian Mole Aged 13 3/4”), publié en France dès 1984 chez Stock, et repris en poche au Livre de poche. Vendu partout dans le monde, ce premier roman a connu un succès phénoménal. Dans ce roman, Sue Townsend, qui est une femme, s’est mise dans la peau d’un ado plus vrai que nature ! Suivi par 7 autres titres dans la même série mettant en scène Adrien, le roman s’est vendu à plus de 8 millions d’exemplaires.

Un livre culte vendu à 8 millions d'exemplaires dans le monde

Un livre culte vendu à 8 millions d’exemplaires dans le monde

La Reine et moi

Chacune de ses nouveautés est un événement

Quelques années plus tard, Sue écrit ses premiers romans pour un public adulte, dont le fameux La Reine et moi. Dans cette comédie satirique désopilante, Sue imagine que les Républicains gagnent les élections en Angleterre et… abolissent la monarchie ! La famille Windsor doit apprendre à vivre avec le peuple, ce qui donne lieu à des situations plus ubuesques les unes que les autres ! Repris en France chez Points Seuil, ce roman a reçu des critiques très positives :

Sue Townsend a l’art de mettre le doigt sur ce qui fâche. Qu’elle le fasse avec autant de facilité et justesse, voilà qui est remarquable. The Guardian

 

Le parcours d’une atypique d’une romancière satirique

Si chaque nouveau roman de Sue Townsend est un événement en Angleterre, rien de la prédestinait à devenir écrivain. Née en 1946 en Leicester, Susan Lillian dite “Sue” Townsend quitte l’école à 15 ans, enchaîne les petits boulots et devient rapidement mère de quatre enfants. Elle reçoit sa première récompense littéraire à 33 ans, pour sa pièce Womberang (1979) et entame alors sa carrière d’écrivain. Diabétique, devenue aveugle il y a dix ans, Sue porte sur nos vies un regard d’une extraordinaire lucidité. Ses oeuvres mêlent humour, descriptions sociales et satires.

Evénement : son nouveau livre traduit en français !

Edition originale

L'édition de poche

La femme qui décida de passer une année au lit_v1210

 

Avec La femme qui décida de passer une année au lit (“The Woman Who Went to Bed for a Year”), paru l’année dernière en Angleterre et déjà best-seller, Sue Townsend fait son grand retour en France. Dans ce roman, véritable OVNI littéraire, on retrouve la “patte” de Sue Townsend, chère à ses fans : son regard sur l’absurdité de la vie dans les banlieues résidentielles, sa tendresse pour les outsiders, et sa réflexion sur le sens de la vie (voir la critique du Guardian). Son héroïne, Eva Beaver, une belle femme de 50 ans qui décide un beau jour de faire une pause, est une héroïne que l’on n’oublie pas. Pour prolonger le plaisir jubilatoire de la lecture de ce livre, rendez lui hommage avec nous et participer à la campagne “le 8 mars : je passe ma journée au lit” !

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Tumblr
Tumblr
Email this to someone
email

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire