Conseils d’écrivains : Clarisse Sabard

Pour vous aider dans la rédaction de votre manuscrit pour le Prix du Livre Romantique, les auteures lauréates des précédentes éditions vous donnent leurs conseils. Aujourd’hui, c’est Clarisse Sabard, l’auteur du roman Les lettres de Rose primé en 2016, qui se prête au jeu. Un grand merci à elle !

Comment as-tu entendu parler du Prix du Livre Romantique et qu’est-ce qui t’a décidé à participer ?

A l’époque où j’ai entendu parler du Prix du Livre Romantique, j’étais blogueuse. Je chroniquais régulièrement des romans pour les Editions Charleston et naturellement j’ai entendu parler du premier livre lauréat de ce concours, Une héroïne américaine.
Charleston est une maison d’édition avec laquelle j’ai tout de suite eu un très bon feeling et c’est sans hésitation que j’ai soumis mon manuscrit, Les Lettres de Rose, à Elise, qui travaillait à l’époque aux relations web & blogueurs. Elle a eu un véritable coup de cœur pour ce roman et m’a encouragée (presque avec un couteau sous la gorge, rires) à le faire concourir pour l’édition 2015-2016.
A aucun moment je n’ai pensé que j’allais gagner, mais la possibilité d’être publiée chez Charleston était trop tentante, alors j’ai décidé de saisir l’opportunité. Bien sûr, j’ai retenu mon souffle jusqu’au verdict final !

Quelle a été ta réaction lorsque tu as appris que tu avais remporté le Prix ? Comment cela s’est-il déroulé ensuite ? Quels sont tes plus beaux souvenirs liés à ce Prix ?

J’étais en train de jouer avec mon fils, ma boîte mail était ouverte et je l’actualisais à peu près toutes les trente secondes 😀 Peu après quinze heures, j’ai reçu LE message inespéré, de la part d’Elise : « Félicitations, tu es la nouvelle lauréate du Prix du Livre Romantique ! ». Je n’y croyais pas, j’ai relu le mail plusieurs fois avant d’appeler tout le monde pour leur faire part de mes cris d’hystérie !
Le lendemain, mon éditrice m’a téléphoné pour se présenter et parler du manuscrit : j’ai compris que les choses sérieuses commençaient. Je suis restée sur un petit nuage pendant un long moment et nous avons corrigé le roman. J’ai appris ce qu’était un travail éditorial.
Concernant la remise du Prix, tout s’est déroulé à une telle vitesse ! J’en garde des images comme des instantanés : une interview pour Nous Deux, dans le train qui nous emmenait à Cabourg, l’impossibilité de lire mon discours le moment venu (l’émotion m’a brouillé la vue et j’ai tout improvisé) … sans oublier le tour de grande roue alors que je suis sujette au vertige. Un grand moment !

Pour la 3e année, tu passes d’auteur ayant remporté le Prix du Livre Romantique à membre du jury : quelles sont tes impressions ?

On pourrait penser que c’est moins stressant. Idée préconçue ! Le stress n’est évidemment pas le même, il est plus facile à gérer pour le membre du jury que pour l’auteur, mais quand même. On nous demande de choisir un texte, ce qui inclue forcément de faire des déçus. Il faut peser le pour et le contre en son âme et conscience, se fier à son sentiment et au plaisir tiré lors de la lecture… ce n’est pas si simple ! Je n’aurais pas pu être éditrice !

Quels conseils donnerais-tu aux participants de cette nouvelle édition ?

Il n’y a pas de recette magique. Certains auteurs font des plans hyper détaillés de leurs histoires, d’autres écrivent au fur et à mesure. Chacun possède sa propre façon de travailler.
Mettez-vous à la place des lecteurs lorsque vous construisez votre intrigue. Ecrivez ce que vous aimeriez lire. Laissez vos personnages s’emparer de vous. Si vous avez l’impression de vivre au quotidien avec des amis imaginaires, vous êtes sur la bonne voie 😉 Petit secret de romancière : lorsque j’écris, j’ai besoin de visualiser mentalement les scènes comme si je regardais un film. Je prends aussi des notes tout le temps : une idée de scène, de dialogue, un mot pour en remplacer un autre… c’est ainsi que se construisent aussi mes romans.
Sachez également accueillir vos moments de doutes : c’est une réaction saine et normale, voire constructive. Si vous avez un proche auquel vous faites suffisamment confiance pour être « lecteur-test », n’hésitez pas. C’est toujours intéressant d’avoir un retour extérieur.

Un grand merci à Clarisse Sabard pour ses réponses !
Découvrez ses trois romans chez les éditions Charleston
:

  

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire