Les souvenirs, par les Lectrices Charleston

Après leur lecture de L’ange de Marchmont Hall de Lucinda Riley, nous avons demandé aux Lectrices Charleston comment elles auraient voulu aider Greta à retrouver ses souvenirs. Voici leurs réponses !

« Je crois que ma première tentative aurait été… par la nourriture ! Le bonheur passe par l’estomac, ma balance en atteste ! Surtout pour une personne qui n’est pas prête à sortir de chez elle. Autrement, adepte d’albums photos, si j’avais été dans cette histoire, je lui aurais montré des photos en évoquant des souvenirs. Mais la façon dont elle recouvre la mémoire est en fait la meilleure qui soit. » Stéphanie du blog Sorbet-Kiwi.

« Je crois vraiment à la puissance évocatrice des lieux et des objets. Je crois que je lui aurais rappelé des souvenirs dans chacune des pièces de Marchmont Hall. » Cassandra du blog Prettyrosemary.

« Avec des objets du passé, des descriptions et surtout montrer les lieux qui ont marqué sa vie. » Elodie du blog Les confidences de Miss Elody

« C’est terriblement compliqué car la vie à l’époque était très différente d’aujourd’hui et les techniques médicales bien moins avancées. Je pense que parler du passé, amener la personne amnésique sur les lieux importants de sa vie d’avant, lui faire retrouver certaines personnes (bienveillantes bien sûr) ayant compté pour elle. Maintenant, c’est aussi à voir en fonction de chaque personne. » Julie du blog Les petites lectures de Scarlett.

« Je pense que, tout comme David, je l’aurais emmené à Marchmont Hall. Ce lieu a une place particulière pour Greta, puisque tout a commencé entre les murs de cette magnifique demeure. C’est le seul endroit où tous ses sens auraient été stimulés en même temps et donc le lieu le plus à même de faire resurgir ses souvenirs. » Cynthia du blog Lectrice-Lambda.

« Probablement avec des objets mais aussi en stimulant les autres sens : les odeurs ont un pouvoir sur la mémoire qui n’est pas toujours exploité et qui est pourtant saisissant. De même, le toucher peut aider. La difficulté c’est que Greta était terrorisée par l’extérieur et qu’elle ne voulait pas aller là où il le fallait. N’oublions pas qu’à l’époque où elle a perdu la mémoire, la psychiatrie sortait à peine de sa période électrochocs et par conséquent, n’était pas forcément d’une grande aide pour les patient amnésiques. L’hypnose est en effet une belle piste, mais pareil ici, nous n’étions pas en 2017, les techniques n’étaient pas encore à ce niveau. » Aurélie du blog BettieRose books.

« En la confrontant avec des lieux ou personnages qu’elle a bien connu en effet (je l’aurais fait venir à Marchmont Hall bien plus tôt ;)) – en l’entourant de ses proches. » Caroline du blog Carobookine.

Merci beaucoup aux Lectrices Charleston !

Partagez cet articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire